Cathobel 04/20/2018

Cathobel: Visite royale à la Communauté Sant’Egidio

Les festivités pour le 50e anniversaire de la Communauté de Sant’Egidio battent leur plein, avec une visite royale à Anvers ce jeudi 19 avril, dans l’après-midi. Le week-end des 28 et 29 avril se tiendront des journées portes ouvertes dans différentes villes de Belgique où la communauté est installée, une séance académique à Anvers et des messes d’action de grâce à Anvers et Liège.


Joie et chaleur (tant humaine qu’atmosphérique) ce jeudi après-midi au siège de Sant’Egidio Benelux à Anvers, car la communauté avait l’honneur de recevoir la visite du Roi Philippe, à l’occasion de son 50e anniversaire. Andrea Riccardi et ses amis ont en effet commencé, début 1968 à Rome, une vie de prière communautaire et de pratique de l’Évangile en servant les pauvres de la ville. Cet exemple a inspiré, entre autres, le prêtre anversois Hendrik Hoet et quelques jeunes réunis autour de Hilde Kieboom à faire de même à Anvers dès 1984. Par la suite,  d’autres comme par exemple Jean-Pierre Delville, l’actuel évêque de Liège, ont démarré les activités de la Communauté à Bruxelles et à Liège.

La baronne Hilde Kieboom, entre-temps non seulement Présidente de Sant’Egidio Benelux mais également Vice-Présidente internationale de la communauté, avait donc le plaisir d’accueillir le souverain à la Kammenstraat, dans le centre d’Anvers. Première escale de la visite royale: le bar à café « Amici », tenu par des personnes handicapées. Le Roi n’y a pas bu de café – cela l’empêche de dormir, aurait-il confié à un des baristas –, mais il a pris le temps de s’entretenir amicalement avec la demi-douzaine de baristas présents.

Amitié intergénérationnelle

L’étape suivante fut la visite aux aînés de plusieurs quartiers de la ville, réunis dans le jardin de Sant’Egidio. Certains, d’ailleurs, vivent à côté de ce jardin, dans la petite maison de repos Siméon et Hanna, gérée par quelques professionnels et par un large groupe de bénévoles. L’amitié intergénérationnelle est en effet un point d’attention de Sant’Egidio, méconnu par le grand public. Cette amitié intergénérationnelle n’est, apparemment, pas seulement bénéfique pour les aînés. « Nos contacts avec les aînés ne nous rapportent pas d’argent, avec lequel nous pourrions nous procurer un nouveau téléphone branché« , disait Luca Van Cleempoel, 16 ans, « mais elle nous rend beaucoup plus: des liens de profonde amitié. »

Le Roi avait en effet tenu à rencontrer une douzaine de jeunes actifs dans la Communauté Sant’Egidio pour un entretien riche en émotion. « La façon dont vous construisez des ponts est magnifique« , a-t-il dit au début de la rencontre, avant que les caméras quittent la salle où avait lieu l’entretien. « Souvent, la jeunesse est perçue en termes négatifs et associée à un manque de sens des responsabilités, voir à la violence ou l’extrémisme« , a déclaré Tijan Njie, 20 ans. « J’ai l’impression, grâce à Sant’Egidio, d’avoir enfin droit à la parole: les jeunes de Sant’Egidio sont convaincus que les changements globaux commencent par des engagement modestes, comme les nôtres. »

« Sant’Egidio 50 » en Belgique

Après cette visite royale, la Communauté de Sant’Egidio en Belgique se prépare maintenant pour les festivités jubilaires avec le grand public. Le samedi 28 avril, Sant’Egidio ouvrira (en général l’après-midi) ses portes dans les endroits où la communauté est active: à Anvers, au centre-ville à la Kammenstraat, au siège de la communauté pour le Benelux, mais aussi en périphérie anversoise à Borgerhout, Hoboken, Merksem et Rive-Gauche; à Bruxelles, Rue des Riches Claires 26; à Liège, Rue Jonruelle 8 et Rue du Pommier 2; et à Leuven, au home Edouard Rémy, Rue André Vésale 10. (La communauté prie aussi régulièrement à Malines et y déploie son mouvement de jeunesse « Friends », mais n’a pas encore de portes à ouvrir à Malines.) Également ce samedi 28 avril, à 18 heures, une messe d’action de grâce sera présidée par Mgr Jean-Pierre Delville à l’Église Saint-Barthélemy, à Liège.

Le dimanche après-midi 29 avril, une séance académique sera organisée à Anvers avec, entre autres, l’ancien président du Conseil européen Herman Van Rompuy, le ministre-président flamand Geert Bourgeois, le Grand Rabbin de Bruxelles Albert Guigui, la sociologue renommée Bea Cantillon, l’éditorialiste Luc Van der Kelen et l’écrivain David Van Reybrouck. Par la suite, à 17 heures à la cathédrale Notre-Dame, une messe d’action de grâce sera présidée par Mgr Johan Bonny, évêque d’Anvers, et Mgr Vincenzo Paglia, Président de l’Académie pontificale pour la vie à la Curie romaine, et conseiller spirituel de la Communauté de Sant’Egidio. La messe d’action de grâce à l’Église Notre-Dame des Riches Claires à Bruxelles enfin, le jeudi 3 mai à 19 heures, sera présidée par le cardinal Jozef De Kesel.

Benoit Lannoo

Pour plus d’information : www.santegidio.be/event/jubile-des-50-ans-de-santegidio 




Benoît Lannoo